Belle la chienne (Chapitre 7) par zorosex

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Belle la chienne (Chapitre 7) par zorosexChapitre 7: “pute à vieux”Patrick avait envoyé un sms à Belle : «  tu devras te rendre chez un ami, Roger, pour faire le ménage chez lui, ce soir à 18h00. Je veux te voir habillée en soubrette avec un petit tablier court  en dentelle ». Belle à 18h00 sonne chez Roger. Un homme à la chevelure blanche une bonne soixantaine lui ouvre. Roger lui dit :  « vous remercierez Patrick, il y a du ménage à faire ! ».Belle retire son imperméable. Elle est vêtue d’un bustier noir et petit tablier de dentelle.Roger lui dit : « je vois à votre tenue que vous êtes une fille sérieuse ».« Que dois-je faire Monsieur Roger ? ».« Commence déjà par faire la poussière et passe l’aspirateur ».  Roger s’installe dans son fauteuil, pour lire le journal. Belle s’active à la poussière, ce vieux cochon de Roger la reluque. Il voit cette grosse poitrine laiteuse et cette croupe cambrée au cul bien rebondie avec la queue de cheval en arrière. Il imagine son cul quand elle passe cet aspirateur. Roger lui dit :  « viens voir, j’ai du mal à lire cet article. tu peux me le lire ? ». L’article est intitulé « les fantasmes des femmes ». Belle lui dit :  « Monsieur, ça vous intéresse ? »« oui, vas-y, commence à lire ». En premier fantasme des femmes le fait se faire baiser par son mari et un inconnu en même temps. Roger demande à Belle : «  tu as déjà pratiquée la pluralité ? ». « non, bien sur, répond elle en rougissant … ». Roger passe une main sous son tablier. Elle sursaute : « Monsieur Roger, je vous en prie ! ». Roger presse sa main contre sa chatte : « de toute façon, tu es une petite salope de ménagère. si tu veux ton argent tu devras exécuter !». Il écarte d’un doigt sa culotte pour sentir sa chatte sous ses doigts. Il baisse sa tête : « je vais te renifler ta chatte, et ta culotte. ça fait longtemps que j’ai pas vu une chatte mouillée ».« non, non, Mr Roger ! je ne mouille pas, je veux partir ! ». Roger d’une voix autoritaire lui dit : « ça suffit ! montre ton cul petite pute !». Roger, lui enfourne un doigt dans la chatte et lui dit : « vas-y, sors ma vieille bite et suce ! ».« non, non ! ». Il lui claque la fesse : « on va t’apprendre les bonnes manières la ménagère! ».Elle sort sa bite molle pour l’astiquer et commence à lui sucer la queue.Belle astique la pine du vieux cochon en la décalottant au maximum. Roger malaxe les gros nichons de Belle : «  toi, tu as une poitrine de grosse vache dis moi ! ». Belle essaye de s’écarter. Roger s’exclame : «  tu as besoin d’une sacrée éducation toi ! ».Il malaxe d’une main son gros nichon pendant que l’autre commence à fouiller sa chatte en profondeur. « ça suffit gros cochon ! ». « laisse toi faire, regarde mes doigts rentrer dans ta chatte ! ». Elle regarde avec timidité.«  regarde, tu en as dans le cul aussi ! matte ça rentrer, petite salope ! ».Roger active ses doigts : «  tu sens ta chatte mouiller bien au fond quand j’enfonce ? laisse ta chatte s’exprimer, petite timide ! ». Roger lui enfonce plusieurs doigts au fond de la chatte.« regarde petite garce tu mouilles! ». Belle lui répond :  « je ne suis pas un objet Monsieur Roger ».Roger s’exclame : « tu es une garce de soubrette petite putain! ». Et il lui écarte sa chatte en l’obligeant à regarder sa moule béante.Roger est un vieux vicieux. Il dit à Belle la soubrette : « je vais m’occuper de ton éducation petite garce ! 19h00 arrive, c’est l’heure de ma soupe ». Roger a pris une photo avec un vieux polaroid pour dire à la garce : « regarde ! j’ai la photo ou tu me suces. je vais la divulguer à tout quartier si tu ne suis pas mon éducation ! ».Roger lui dit de faire chauffer la soupe et faire un œuf à la coque. Il lui demande : « le dîner est prêt ? » « oui, oui Monsieur Roger ». Roger d’une voix autoritaire lui dit : « branle ma bite maintenant, petite putain ! ». Belle rechigne.Roger monte dans sa chambre et redescend avec un gode ventouse et une cravache. Belle ne voit pas encore le gode mais elle aperçoit la cravache : « vous faites du cheval ? ». Roger lâche un petit ricanement : « non, c’est pour toi garce de pouliche ! ».« je vais m’occuper de ton éducation en accéléré car je te sens rebelle et coincée du cul », s’exclame Roger. Il prend un tabouret pour le mettre dans la salle à manger et lèche la ventouse pour fixer ce gode rose bien au milieu du tabouret. Roger ordonne à Belle : « baisse ta culotte petite rebelle ! ». Il lui écarte la moule et le cul d’une main et lui dit : « ta chatte sent la petite mouille! je veux te voir t’asseoir ! ». Belle soubrette enfonce le gode qui lui élargit copieusement les lèvres de son dindon. Roger reprend l’appareil photo et fait quelques clichés instantanés.  « tu vois, tu te branles chez les vieux, ma salope de ménagère! ».Belle : « Monsieur Roger, soyez gentil ! ». Roger reluque le cul et le va et vient du gode s’enfoncer dans sa croupe. « allez, branle ma bite et mieux que ça ! ».Belle s’active à décalotter Roger. Il rapproche le bol de soupe et les mouillettes de l’œuf coque.« vas-y, appliques toi à me branler plus vite ! ». Roger dans un râle éjacule un premier jet dans son bol de soupe. Il demande à Belle la ménagère de s’appliquer à étaler le deuxième jet en passant sa pine sur les mouillettes pour l’étaler.Belle lui dit : « mais, vous êtres un maniaque ! ». « allez Belle, boit la soupe et mange les mouillettes ça te donnera des forces pour la suite. il y a beaucoup de travail à faire dans la maison et j’ai des amis demain soir ! ». Roger la regarde manger : « alors, ça a le goût de sperme ? ». Elle mange et Roger la matte se masturber avec ce gros gode en même temps. Le souper enfin fini, il lui ordonne d’enfourner sa queue dans la bouche.Roger lui dit :  « tu sais pour demain, il faudra une maison impeccable ». Belle la ménagère commence à passer l’aspirateur. Roger lui passe une main sur les fesses : « ça suffit!  arrête l’aspirateur, tu n’as pas compris qui commande ici ? ». Belle lui dit : «  ne vous énervez pas Monsieur Roger ».« tu dois obéir!!! ». Roger lui ordonne : «  baisse ta culotte et sors tes gros  nichons de ménagère! à quatre pattes ! ».  Il att**** la cravache et lui claque vigoureusement la croupe. « alors petite garce, tu vas répéter, je suis une salope de ménagère ».  Elle hésite. La cravache lui rougit la croupe. « je suis une salope de ménagère » répète Belle à voix basse. « non ! répète : je suis la salope de ménagère de Monsieur Roger », un peu de respect! Et lui cravache la croupe efficacement et lui introduit un doigt dans la chatte. « mais tu mouilles petite garce ! tu n’as pas honte ? ». Belle rougit pendant que Roger la fouille de plusieurs doigts pour sentir sa chatte bien mouillée. Roger lui enfonce le manche de la cravache. C’est presque un soulagement pour Belle. Elle pousse de petit cris comme une chienne haletante :«  tu n’as pas honte ? retiens tes sons et répète : je suis la pute de ménagère de monsieur Roger ! ». Belle répète. Roger lui laisse le manche de la cravache dans la chatte et va au réfrigérateur. Il s’empare d’un concombre .Il revient : «  alors petite salope, continue à répéter !je vais prendre ta chatte pour un épluche légumes ! ». Il retire le manche de la cravache et lui enfonce le concombre. Belle s’écrit : « Monsieur Roger, s’il vous plaît, c’est trop gros ! ».Roger ricane et lui enfourne de mieux en mieux le gros concombre tout en lui faisant répéter : je suis une salope de femme de ménage et j’aime la bite ! ». Il finit par enfoncer tout le concombre. Belle ne peut s’empêcher de couiner. Roger d’un coup sec lui enfonce le manche du balai posé à coté dans le trou du cul. « les ménagères ça aime se mettre un balai dans le cul, hein Belle ? ». Roger lui ayant bien ouvert les orifices : « vas-y cochonne, assieds toi sur ma queue. voilà, écarte bien ta chatte et regarde ma vieille bite te rentrer dans la moule ! ». La bite de Roger dé**** de la moule de Belle : « vas-y, enfourne toi la bien au fond petite pute de ménagère ! ». Belle diyarbakır escort bayan doit subir encore quelques temps les assauts du vieux cochon avant d’être remerciée pour ses services. Elle rentre chez elle, inquiète pour cette semaine chez Roger qui ne fait que commencer.Roger comme chaque après-midi sort faire sa partie de pétanque, en bord de mer. Il fait partie du club. Ses amis sont déjà au complet : « alors, comment va Roger ? ».« bien ! j’ai trouvé une nouvelle ménagère comme salope à tout faire ! ».« ah, on te connaît mon cochon ! ». Il sort quelques clichés, Belle la ménagère en train de pomper sa bite, une photo ou elle se gode et celle ou Roger lui a enfourné ce gros concombre dans le dindon.« ah, on veut bien que nous invite à dîner un de ces soirs Roger ! ta salope de ménagère à l’air très ouverte ! ». « avec plaisir, mais je vous distribue des petites pilules de Viagra car ma ménagère est en cours d’éducation et elle est affamée de la bite ». Roger propose de les recevoir le soir même : « vers 20h00 chez moi et soyez en formes les vieux ! ». Roger envoie un sms à Belle : « la ménagère, pour ce soir tu t’habilles en soubrette avec des porte jarretelles, un soutien gorge transparent et tes gros nichons en décolleté, une petite coiffe normande sur la tête et ton tablier de garce de mégère ! ». Il lui demande de venir à 17h00 car il indique recevoir ses cinq amis du club de pétanque. Roger vers 16h45 avale deux pilules de viagra pour être en forme . À 17h00, Belle la ménagère sonne. Roger ouvre : «  alors, Belle la ménagère s’est mise en soubrette soumise ? ».« oh, Monsieur Roger ! » lui répond Belle. Il la fait rester debout : «  tourne toi ». Belle ménagère porte une petite coiffe, un maquillage simple mais les lèvres bien soulignées par un gloss rouge.  Le soutien gorge laisse voir ses gros nichons et les balconnets la moitié de ses tétons. Elle porte aussi des portes jarretelles.Roger : «  alors, tu n’as pas de culotte j’espère car ce soir pas de chichi. mes amis sont tous vieux, Maurice à plus de 75 ans et il faut un accès facile à tes orifices ! ».Belle lui répond : « ne soyez pas vicieux à ce point, Monsieur Roger ! ».« avant de dresser la table, j’ai une surprise pour toi ! ». « ah, merci Monsieur Roger », lui répond Belle. « mets toi en levrette Belle la ménagère ! ». Elle s’exécute. « cambre toi et écarte bien ! ». Roger la laisse quelques minutes en lui disant : « tu deviens une vrai pute à ménage ! ». Il att**** un plug anal ressemblant à un manche à balai et lui enfonce bien au fond du trou du cul.« tu seras plus présentable comme cela ! » s’exclame Roger.Roger a prévu le menu pour ses cinq invités,  Maurice le plus âgés, 75 ans, René l’ancien maire de la ville,  Gérard l’ancien garagiste, Lucien l’ancien pâtissier et Gilbert le facteur très bavard. Au menu : Cocktail de crevettes et avocat, saucisse de Morteau aux lentilles, plateau de fromage et en dessert une galette des rois. Roger dit à sa ménagère :  «  tout est dans frigo. tu te débrouilles, je veux que mes amis trouvent la présentation soignée comme ton plug dans le derrière ! ».« oui, bien Monsieur Roger. j’ai fait un repas facile à manger et à mastiquer pour tout ces vieux ».« tout doit être prêt à 19h45 ! », s’exclame Roger. Belle lui répond : «  oui, par contre je laisse chauffer à feu doux les saucisses de Morteau ». « fais en un peu plus pour nos amis et ne t’en mets pas une dans le derrière avant le repas ! », ricane Roger. « Oh, Monsieur Roger ! ».20h00 arrive. La sonnette retentit : « va ouvrir ma petite garce de ménagère ! ». Elle ouvre la porte dans sa tenue de pute de soubrette. Les amis de Roger sont tous arrivés en même temps, dit Belle en voyant ses vieux cochons au regard très lubrique qui ne font que reluquer ses parties intimes, les yeux fixés sur sa grosse poitrine de vache à traire, son dindon et sa bouche.« on était pressé de venir voir la salope de Roger ! on a bien regardé tes photos petite garce! ».Elle rougit et fait rentrer les invités. Elle prend leurs manteaux et parka et les range dans le placard. Tous les yeux des cinq vieux lubriques sont rivés sur la croupe de Belle.  Maurice s’exclame : «  quel cul de dinde ! en plus je vois que tu as un plug dans le cul ! ». Les autres : «  ah, une excitée du trou de balle ! ». Roger fait installer tous ses amis sur le canapé et les fauteuils : «  alors la ménagère, apporte nous l’apéro que tu as préparé ».  Elle amène son plateau avec bouteille de whisky, martini et petits gâteaux et pics pour les olives. Roger lui dit  «  installe ça sur la grande table basse ». ça commence à discuter pétanque et autre.Roger interpelle Belle la ménagère : «  fous toi en levrette et expose bien ta croupe de salope ! mets toi sur la table basse en exposition devant nos invités ! ».Belle lui répond : « mais… monsieur Roger ! ». « arrête de faire ta mijaurée ! ». Elle s’installe. Les amis s’exclament : «  ben mon Roger, elle est bien éduquée ta petite pute de ménagère ! ». Roger sort un jeu de cartes  « on va jouer avec cette petite traînée ! je mélange les cartes et chacun en choisira une ».« privilège à Maurice, le plus âgé. alors, tu peux lire ta carte ? ». « Renifler le cul et la chatte de Belle et lui enfoncer un doigt  dans la chatte ». Maurice se penche, renifle la croupe de Belle et s’exclame : «  putain, elle sent le cul ! ». Il se délecte de l’odeur de fleur d’anus.  Les regards des vieux lubriques fixent la scène : « vas y, enfonce lui dans le dindon Maurice ! ». Il enfourne son doigt.  « Alors, elle mouille ? ». « attends, je vais la fouiller bien au fond ! ». Belle :  «  vous êtes vraiment des cochons ! ».« mais oui, et en plus des vieux ! » ricanent-ils ensemble. René tire une carte à son tour. Il se met à lire : « sors ta bite pour une fellation avec Belle ».  Sur chaque carte il y a une photo suggestive. René baisse sa braguette et sort sa bite pendante et se dirige vers la bouche de Belle. Les amis s’exclament : « ah… la chance René ! ». Il engouffre sa pine dans la bouche de Belle : « vas y, suce ma bite de vieux petite chienne ! ». Roger : «  sort ta langue et fait la bien tourner autour de sa pine. mes amis aiment le spectacle ! suce le bien et les couilles avec mais pour l’instant tu ne le fais pas jouir. pour la crème de foutre on attend le dessert ! on est seulement à l’apéro les amis ». Gérard prend sa carte :  « lèche la croupe et claque les fesses de Belle la ménagère ! ».Gérard s’approche de la raie du cul de Belle. Il lui claque plusieurs fois ses grosses fesses et lui écarte en sortant sa langue. vas y,  lèche lui tout, on regarde ! » disent les amis de Roger. Celui-ci prend une photo avec son Polaroid  au moment ou la langue de Gérard lèche le dindon de Belle et s’y enfonce en remontant vers le clito. « alors, elle mouille cette truie ? ».  Lucien tire sa carte :  « malaxe ses gros seins et branle toi sur sa croupe dans sa raie ». Lucien baisse son froc il malaxe les gros nichons de Belle et se positionne pour faire glisser sa grosse bite sur cette raie bien ouverte. Les vieux : «  allez, écarte lui la moule aussi ! ». Gilbert est le dernier a tirer sa carte : « se faire lécher l’anus les jambes écartées et se faire gober les couilles ». « Ah la chance ! » s’exclament tous les vieux. Il enlève entièrement son pantalon et s’installe face à Belle. Il soulève ses jambes et lui laisse bien voir son trou du cul. Elle sort sa langue de velours pour commencer à lécher ce vieil anus. Elle fait balader ses couilles bien pendantes avec sa langue pour mieux lui fouiller le cul.  Gilbert, l’ancien facteur, est très bavard : « vas y ma petite cochonne fourre ta langue bien partout et lèche plus vite ! ».« Rentre ta langue dans mon anus et aussi gobe les couilles en bouche » s’exclame Gilbert. «  la petite salope, elle vas faire jouir cette petite pute ! ». Roger intervient : « la purée, c’est au dessert retiens toi mon Gilbert ! ».À la vue de cette vue de Belle, le cul en escort diyarbakır buse, en train de lécher l’anus et les couilles de son ami, Robert commence à se masturber devant sa garce de ménagère. Roger s’écrit : «  je ne voir aucune purée sortir pour l’instant ! ». Les amis de Roger se branlent aussi devant la scène du léchage de trou du cul. Roger s’est mis à son tour en position pour se faire sucer l’anus, comme tous les autres. Une séance photo débute pendant que Gilbert se fait copieusement lécher. « La séance de léchage d’anus est terminée. Nous allons passer à table. Tout ça m’a ouvert l’appétit ! » s’exclame Robert. Belle la ménagère installe les invités, leurs bites encore dressées dans leurs pantalons.Elle dit : « en entrée, nous avons un cocktail de crevettes et avocat, et pour Lucien nous avons pensé à lui faire des escargots qu’il adore ».« Belle, quand tu aura terminé de déposer l’entrée, remets toi près de nous en levrette à proximité de la table ».  Gilbert raconte une histoire : « j’aurais préféré des moules en entrée mais au fait on a une ! ». Lucien le vieux vicieux : « attends, je vais te l’att****r ta moule ! ». Il se rapproche de la croupe de Belle et lui met sa pince à escargot pour bien lui écarter la chatte : « elle est là ta moule ! ». Roger s’empare d’une petite cuillère : «  fait lui un prélèvement à cette garce pour voir si elle mouille ! ». Roger dit à Lucien : « laisse la comme cela, je vais lui enfoncer  mon manche de fourchette aussi ! ».Belle s’écrit : «  mais non ! ».  Roger lui répond : « arrête de faire ta michetonneuse ! » et il lui enfonce le manche bien à fond afin de goûter la saveur de sa mouille sur l’instrument. Roger dit à Lucien : « tu as terminé les escargots ? ». Il s’approche de la croupe de Belle et lui retire son plug dans l’anus. Il lui écarte l’anus avec la pince à escargot et y dépose une des coquilles. « fais la nous ressortir, on prendra une photo pour les voisins ! ». Lucien s’astique la queue en voyant l’anus gonflé de Belle.Celle ci s’exclame : «  les saucisses de Morteau vont être trop cuites ! » et elle débarrasse les entrées. Belle va en cuisine et s’essuie la chatte tellement elle mouille. Elle rapporte les saucisses avec les lentilles. Tout le monde goûte et Roger dit à Belle : « assied toi sur le tabouret à côté de moi ». D’une main il s’empare de la plus grosse saucisse. Il la fait sucer à Belle devant tous les invités. « alors, elle bonne cette bite aussi ? » s’exclame l’ancien facteur. Roger fait bien écarter les cuisses de Belle pour frotter la grosse Morteau à la vue de tous. Ensuite il lui enfourne dans la chatte : « elle bonne celle là ? ».« Oui Monsieur Roger, elle bonne cette bite », répond Belle.  Il ordonne à Lucien de lui en mettre une autre dans son trou du cul. Gérard filme la scène pendant que Gilbert lui tapisse ses gros seins de lentilles et lui suce ses grosses loches de vache. « Tu crois que Roger peut lui éjaculer une première fois dans la bouche de sa ménagère entre le plat principal et le dessert ? »  Roger astique sa bite près de la bouche de Belle. Il a envie de l’ inonder de son foutre. Roger reprend ses esprits pour la suite du repas, mais Lucien le plus ancien fait ouvrir la bouche de Belle ménagère pour lui gicler dedans. Belle est sur le tabouret face à tous ses vieux cochons. Elle est excitée comme une vraie putain et Lucien s’active à lui faire rentrer dans la chatte et le cul les deux saucisses de Morteau. Roger prend les photos. « Belle a maintenant les orifices bien ouverts pour la suite de repas » s’exclame Roger.Il va chercher lui même le plateau de fromage et le pose sur la table : un camembert, un pont l’évêque, un crottin de chavignol et un trou du cru très apprécié des amateurs.  Lucien lui dit : « ah, tu as trouvé un trou du cru! ». Belle s’exclame : «  vous êtes aussi des cochons pour le fromage ! ».« c’est toi le trou du cul, ma belle ménagère ! ». Belle rougit. « le trou du cru est un fromage de bourgogne ! ».  Lucien lui ouvre la bouche pour lui faire goûter le trou du cru. « c’est bon mais je préfère la bite ».« Ah, la garce ! » s’exclame Gérard . Le fromage terminé, Belle va chercher en cuisine la galette des rois. Elle distribue les assiettes et dépose la galette. Roger se tourne vers elle : « eh, la ménagère, tu vas te mettre sous la table et tu me diras à qui je dois servir la part ».Belle est à quatre pattes sous la table. Roger : « alors, une part pour qui ? ».« le plus ancien, Lucien ! » répond Belle.  Roger  « dis donc, toi, je croyais t’avoir appris les bonnes manières ! ».  Belle se dirige sous la table vers Lucien. Elle ouvre sa braguette puis baisse son pantalon. Belle lui écarte les jambes et d’une main elle lui att**** la queue pour commencer à le sucer énergiquement. Lucien lâche un « hummm » devant les autres. Roger sourit. La queue de Lucien est déjà dressée et engloutie dans la bouche de Belle. « Une part pour qui ? » « Gérard », dit Belle. Elle abandonne la bite de Lucien et débraguette alors Gérard pour sortir sa grosse queue. Elle le pompe déjà. Il a une bite à demi molle lorsque Belle la prend en bouche tout en malaxant ses grosses couilles pendantes. Belle voit déjà bien les deux queues triomphantes dressée sous la table. « Une part pour qui ? ». «  Pour Roger ! »  Elle se dirige vers son entre jambes. Roger lui dit : «  montre moi ton cul ! ». elle lui montre sous la table et Roger sors de sa poche des boules de geisha. Il lui enfonce une par une au fond de son cul, il ne reste que la ficelle à la sortie de sa rondelle. Belle pousse un cri comme une jument en chaleur et s’active sur la verge de Roger qui a encore du sperme autour du gland. Au tour de René et Gilbert pour la part de galette. Belle la gentille ménagère est maintenant entourée des cinq bites sous la table. Elle les voit bien dressées avec leurs grosses couilles pleines. Elle suce chacun d’eux à tour de rôle pour les faire bander dur.À table : « ah, quelle bonne suceuse cette petite ménagère ! mais qui aura la fève ? », s’exclame Roger.Belle s’active à saliver et à faire tourner sa langue autour de chaque pine gonflée. Roger lui dit : « amène ta croupe ! ». Belle ramène sa croupe vers la chaise de Roger qui palpe et fouille sa chatte de plusieurs doigts.  « tu mouilles énormément ma petite salope de ménagère ! reste debout pendant que nous mangeons la galette ».Lucien s’écrit : « Aie ! ». Il a croqué la fève. Il la montre : une fève en forme de bite avec une bouche écrit en dessous « Belle ». Roger indique : «  c’est toi le roi ! alors il te faut choisir une reine, tu as le privilège de faire ce que tu veux avec Belle la ménagère ! ». Il se dirige vers Belle et lui met sa couronne à l’effigie d’une bite avec une bouche et « Belle la chienne » inscrit sur le côté.Lucien lui dit : «  pour le dessert, tu vas te mettre à quatre pattes sur la table ! ». Il la met en exposition sur la table entièrement débarrassée. Il lui bave sur la raie du cul pour tirer sur la ficelle la première boule de geisha : « petite vicieuse du cul, on va te travailler la rondelle ». Les amis sont tous face à la table : «  on en veut encore plus ! ». Lucien, le froc baissée s’approche de la bouche de Belle. Il s’est mis sur le fauteuil électrique à la même hauteur que la table, les jambes écartées, la rondelle luisante :  «  vas-y, lèche mon cul avec ta langue de velours et applique toi ! ». Roger indique à Belle : « tu dois lécher le cul et les couilles de Lucien et le faire gicler de toute sa semence sans lui sucer la bite. on va voir si tu es une bonne élève maintenant ! ». La langue de Belle travaille le trou du cul et les couilles de Lucien et en même temps, elle s’applique sur la queue de Lucien qui commence à bander. Roger dit à Gérard :  «  toi qui est derrière le cul de Belle, essaye de la saillir cette pute, elle n’attend que cela ! elle a le dindon en feu, je veux que tu la fasses gicler sur la table cette petite traînée ! ». Il s’active avec sa main à lui diyarbakır escort enfoncer plusieurs doigts. Il la sent mouiller comme une truie en chaleur. Belle s’écrit : «  je vais jouir bande de salauds ! ».Roger s’exclame :  «  arrête ! ». Il demande à Gilbert : «  claque lui les fesses à cette pute, elle doit d’abord se prendre tout notre jus de couilles ». Gilbert claque en rythme ses fesses. Elles sont maintenant toutes rouges. La cyprine coule de son dindon sur ses jambes : «  regarde la truie mon Gérard elle est à nous! ». Lucien, la queue dressée par les coups de langue de Belle, se tortille la rondelle : «  ah putain, c’est bon ! vas y, lèche le cul du vieux Lucien comme une chienne ! ».  Maurice, lui, sort sa bite pour se branler devant Belle : «  alors, t’aime ça ? ». Il malaxe ses gros nichons et s’active à se branler : «  t’aime ça cochonne ! ». Il décharge deux jets puissants sur la bouche de Belle. Le foutre coule sur les couilles et la rondelle de Lucien. Roger : «  alors, tu aimes la crème de foutre de Maurice sur Lucien ? ».Lucien excité par la scène gicle sur Belle. Elle soulève sa tête et ouvre la bouche pour recevoir toute la purée du vieillard dans la gorge. Gilbert bande comme un taureau derrière le gros derche de Belle . D’un coup, il lui enfonce sa grosse queue dans la chatte. Un bruit de cyprine tamponnée par cette grosse bite de puisatier se fait entendre. Belle avale le sperme de Lucien. Elle est maintenant agrippée par les grosses mains de Gilbert qui lui saccade la croupe. Il la défonce à coup de reins comme un cochon en rut : « vas y salope ! tu la sens bien ma bite ? tu sens claquer mes couilles ?! ». René est venu se mettre à côté de Lucien, la bite à la main. Belle att**** sa queue pour le sucer en essuyant de sa langue le sperme de Lucien. Roger : « tu aimes le jus de couilles ma belle ménagère tu vas être servie ! ». Roger  ait sortir quelques boules de geisha du fion de Belle pendant que Gérard lui défonce le dindon en reluquant sa queue rentrer dans sa vulve à la cyprine luisante. René : «  vas-y salope, suce ma queue ! » Et il lui enfonce au fond de la gorge. René à du mal à bander. Belle passe sa main derrière ses couilles pour lui titiller l’anus et lui enfoncer un doigt progressivement dans la rondelle. Il bande mieux et elle travaille sa bite de la bouche en lui tripotant les couilles. Il dégorge son foutre. Belle le fait couler sur son anus pour le lécher en regardant les dernières gouttes tomber de son gland cramoisi par cette fellation. Elle enfourne sa pine de nouveau pour récolter les dernières gouttes. Roger demande à Belle d’enfourner sa pine en sortant sa queue. Il tire sur sa chevelure pour la maintenir sur son gland.   Lucien att**** la bouteille de vin vide et l’enfonce dans la chatte de Belle. Gérard prend une photo « vas-y, enfonce lui jusqu’au culot de la bouteille, elle complètement ouverte du dindon ! ». Roger commente :  «  vas-y grosse pute, ouvre ta chatte comme une salope et ouvre nous ton garage à bites ! ». Lucien lui travaille le dindon avec la bouteille. Il branle sa queue en même temps regardant la chatte de Belle se dilater. Elle beugle à chaque centimètre et ses gémissements mettent nos amis en rut. Ils sont maintenant autour de Belle et lui demande de les sucer à la chaîne. Belle s’applique à tous les lécher. Elle a maintenant en face d’elle un bouquet de bite bien juteux. Elle suce en même temps René et Lucien et elle sent les deux queues se contracter dans sa bouche qui les malaxe, la bouteille bien enfoncée dans la chatte : « j’ai envie de jouir Roger, je peux ? Roger att**** sa cravache et lui claque les fesses. Elle rugit comme une chienne. Roger lui délivre le trou du cul de ses boules de geisha. Belle se contracte et lâche un gémissement profond. La bouteille est inondée de cyprine de la belle salope. Roger boit le fond de la bouteille. Sa queue bien raide et la dernière boule de geisha enfin sortie, il enfonce sa pine dans l’anus ouvert de Belle. Il la sodomise bien au fond du cul. Elle gémit et continue à sucer les deux queues. Belle est comme un objet sexuel déchaîné à la merci de ces vieux lubriques en rut. Roger se délecte de voir Belle ménagère se faire préparer la moule par Lucien pour la prendre dans la chatte. Roger lui fait sucer le manche de la cuillère, elle aime sentir l’odeur du vieux Roger, sentir ses couilles et lécher en même temps. Roger aime la voir de cette manière Belle est livrée a ces vieux cochons pervers. Il demande à Gilbert de s’allonger par terre, pour faire asseoir Belle sur sa queue dressée. Roger lui dit : « fais sauter ton gros cul sur la queue de Gilbert, on veut voir ta chatte se faire bien enfiler ! on va te farcir de foutre ! ».  La croupe de Belle saute, les couilles de Gilbert sont ballottées par le rythme. Belle tape son gros cul pour sentir cette grosse queue lui  fourrager  le vagin. Roger lui écarte en même temps la rondelle et lui lèche délicatement l’anus. La queue à la main, il lui crache sur le trou du cul et lui enfonce sa grosse pine dans l’anus. Il sent la première partie et son gland s’enfoncer dans son cul bien serré.Belle gémit comme une dinde en chaleur. Elle commence à sentir les deux queues s’enfoncer et se frotter contre les parois de son vagin et son anus. Elle se cambre au maximum pour recevoir ses deux gros poireaux. Ils décident de s’enfoncer tout deux jusqu’à la garde. Gérard filme la scène. Les couilles de Roger et Gilbert, se gonflent et tapent chacun son orifice au fond.Roger s’exclame : «  elle est bien remplie la croupe de  ma ménagère ! ». Il renchérit : «  il faut lui remplir la bouche et lui donner de la bite dans les mains ! ».René lui fourre sa queue molle dans la bouche . Belle lui travaille la bite de sa bouche experte.Elle repasse sa langue autour de son gland et pompe la verge de René. Maurice a déposé sa queue dans la main de Belle. Elle s’active à malaxer d’abord sa queue molle et ses testicules pendantes qu’elle fait rouler entre ses doigts. Belle est maintenant comblée de bites.  Gérard dépose sa queue dans la dernière main libre de Belle. Roger lui dit : «  alors tu as encore une place pour me vider les couilles ? ». « hum ». Elle ne peut plus parler avec le joli morceau de bite dans la bouche, ses orifices remplis et ses mains occupées à branler. Gérard immortalise ce moment.Belle reste cambrée. Roger est arque bouté sur les jambes, le bassin suspendu, à lui taper le fond du cul à coups de profonds coups de queue. Belle a la croupe malmenée, ses hauts talons vernis glissent et tapent sur le sol au rythme de la queue en rut de Roger. Il pousse un râle et fait gicler un gros jet de sperme sur l’anus ouvert de Belle. Le râle de Roger fait activer toutes les bites. René, la pine enfouie dans la bouche de Belle dégorge toute sa purée de foutre. Roger, à peine sortie de son trou du cul lui enfourne sa grosse queue baveuse pour se la faire nettoyer par la divine bouche de Belle. Gérard se masturbe et filme la scène. Gilbert, la bite prête à gicler, s’écrit : «  vas-y, ma petite pute de ménagère, claque ton gros cul sur mes couilles. tu vas me faire gicler dans ton vagin de salope ! ». Et il décharge plusieurs jets de foutre bien au fond de sa vulve.  Roger plaque la tête de Belle : «  vas-y, nettoie ma bite, applique toi à la nettoyer sortie de ton cul ». Maurice et Gérard, dans les mains de Belle, giclent sur ses doigts. Elle les lèche pour les nettoyer de leur foutre . Roger : «  vas-y, lèche tous les spermes ! on va te gaver de foutre la ménagère au gros cul d’oie ! ». Tout le monde gicle. Roger tient le Polaroid à la main. Il dit à Belle en amenant la bassine : «  vas-y pisse et montre nous tous le jus que tu t’es fait fourrer dans les orifices ! ». Maurice soulève Belle d’un coté et Gérard de l’autre également. Ils lui écartent largement les cuisses. Roger, l’appareil à la main : «  vas-y, fais pisser ton dindon ». Belle pousse, elle fait sortir un jet de pisse blanchâtre bourré de foutre sortant de sa chatte et de son cul qui dégouline de sperme.  Roger att**** la bouteille de bourgogne aligoté pour la remplir de cette pisse et ce foutre mélangé.« Ça sera la cuvée Gorge Profonde de chez pisse dru! on va la faire goûter à ton mari Pierre ! ».

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *